Les villes-États sont également soumises. Durant le Moyen Age, ce fut plutôt une longue période sombre et agitée. La guerre civile dure une dizaine d'années. Le territoire est divisé en deux grandes zones d'influence: l'une byzantine et l'autre lombarde qui reste largement dominante. Ce faisant, les papes commencent à établir un État indépendant. Les « barbares » eux-mêmes doivent s'adresser aux clercs pour assurer l'administration de leurs conquêtes. Après sa mort en 810, l'Italie revient à son fils naturel Bernard (octobre 812)[4]. Moyen age : Naissance du royaume de France Introduction : Le Moyen-âge est une période historique qui court de la fin de l'Antiquité en 476 – à la chute de l'Empire Romain – jusqu'en 1492 – découverte de l'Amérique par Christophe Colomb. Haut Moyen Age. Les villes italiennes posent problème quant à leur gouvernement. De 535 à 553, le territoire italien devient la scène de la Guerre des Goths, où l'empereur d'Orient Justinien s'attaqua au royaume pour reconquérir l'Italie. Ainsi les Villanoviens (→ civilisation de Villanova) occupent le futur territoire étrusque à la fin de l'âge de bronze, vers 1200-1000 avant J.-C.; ils sont arrêtés en Campanie et surtout devant le Picenum, où ils se heurtent à la résistance des populations locales (Marses, Samnites, Èques, Volsques, etc.) C’est seulement son fils, Roger II de Sicile qui devient roi du Royaume normand de Sicile, un État de dimensions très importantes en Italie. La politique byzantine,qui ne faisait que le tolérer, détermina sa ruine. Les Lombards n'étant pas un peuple de marins, de nombreux ports restent sous l'autorité byzantine. En effet, la péninsule fut tour à tour envahie par les wisigoths, les Huns, les vandales, les barbares, les Ostrogoths, les lombards, les arabes, les normands, les espagnols et les français. Royaume d'Italie. 1812-1870: vers la construction d'un Etat italien. À Lucques en 764, le scribe Rixsholf indique que la ration quotidienne d'un paysan est une miche de pain, un quart d'amphore de vin et une soupe de fèves et de farine, enrichie de graisse ou d'huile. La première moitié du IXe siècle apporte d'autres soucis à l'Italie. Moyen Âge. De cette lignée a donné naissance au célèbre chef Alberico Barbian. Histoire Ses tentatives pour punir Adelchis ne sont pas couronnées de succès. ; 827 : les Arabes envahissent la Sicile Le royaume d'Italie en l'an mil. La population latine est encore soumise aux lois de Rome et entretient la liberté de culte octroyée par Odoacre. Du Moyen Age au Royaume d'Italie Jusqu'à 1300, il était un Cotignola querelle de comptes Cunio, qui par la suite 1296, quand Cunio a été détruit, ils ont attaché principalement leurs noms Barbian, fait maintenant partie de la ville. À titre de comparaison, on en compte alors 224 en France [réf. La politique byzantine,qui ne faisait que le tolérer, détermina sa ruine. (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); A partir de 493, le royaume Ostrogoth réalise à nouveau l'unité politique de l'Italie, mais celui-ci ne survécut pas suffisamment pour voir émerger un processus de formation de la « conscience nationale italienne » contrairement à ce qui se passa dans d'autres régions d'Europe. À la fin du IXe siècle, notamment après l'expédition victorieuse du navarque Nassaro en 880, la surface du territoire italien de l'Empire romain d'Orient augmente considérablement (alors qu'au début du IXe siècle, les possessions byzantines se limitaient à l'Apulie et à la Calabre). En 950 environ, les trônes d'Italie et de Germanie ne font plus qu'un. Les Lombards conquièrent rapidement une grande partie de la péninsule, établissent un royaume avec pour capitale Pavie et divisé en une série de duchés. En 812, les By… Le Regnum Sardiniae et Corsicae (« royaume de Sardaigne et de Corse ») est créé en 1297 par le pape Boniface VIII afin de résoudre les conflits entre les maisons d'Anjou et d'Aragon au sujet du royaume de Sicile, conflits déclenchés par les fameuses Vêpres siciliennes.C'est donc un royaume de compensation, attribué à Jacques II le Juste d'Aragon. L'agriculture de subsistance occupe le gros de la population de l'Italie. Il s’installe dans les grands domaines royaux, en dehors des villes, et ne nomme pas de Lombards à des postes ecclésiastiques ou séculiers. 27 avr. Mais, en fait, par les modifications qu'il apporte à l'Édit de Rothari, il se reconnaît lui-même comme le roi Lombard légitime. À partir du XIe siècle, les Florentins développent un secteur artisanal, puis industriel, dominé par la laine. Duc. Si, à la fin du Moyen Age et de la Renaissance, malgré le haut niveau culturel des deux périodes les petites puissances italiennes ne pourront pas faire face à la menace constante de la domination étrangère. L'âge des communes Les origines des communes. Ceux-ci avaient la capacité de s'opposer aux invasions et de négocier avec les puissances européennes, comme celle des Francs, des Byzantins et du Saint-Empire romain germanique. Au cour de ce siècle, Les Normands envahirent la région et réussirent à créer un royaume moderne, efficace et fortement centralisé grâce à un étroit contrôle du territoire - qui passa par la suite aux dynasties angevine et aragonaises au XIIIe. En raison de l’absence du pouvoir impérial, les familles les plus puissantes des villes du Nord et du Centre de l’Italie, excluent, dès le milieu du XIe siècle, les comtes et les évêques de l’exercice du pouvoir. Pour définir l'Italie du Moyen Âge, il faudrait peut-être prendre en compte plus précisément cette période de l'Histoire de l'Italie qui va de l'invasion lombarde en 568 jusqu'à la défaite en Italie du roi de France Charles VIII en 1498. VII, la Couronne et les éditeurs Caimi, Milan, 1865 (FR) Bernard Chevalier, Les Bonnes de France du Villes au XIVe XVIe siècle,, Aubier-Montaigne, Paris, 1982 (FR) Albert Rigaudière, « What is bonne ville Dans du Moyen-Age? Cette crise est due également à l'émergence de forces extérieures, notamment les attaques sarrasines et l'émergence du pouvoir des cités maritimes. En effet, la péninsule fut tour à tour envahie par les wisigoths, les Huns, les vandales, les barbares, les Ostrogoths, les lombards, les arabes, les normands, les espagnols et les français. Après la mort du fils de Charlemagne Louis le Pieux en 840, le traité de Verdun en 843 divise l'empire. Il en appelle à foi chrétienne des chevaliers pour qu’ils cessent de se faire la guerre entre eux et pour qu’ils aillent à Jérusalem pour la sauver des Fatimides, alors que les Turcs Seldjoukides s’étaient fortement implantés au cœur du califat des Abbassides et que d’autres turcs, appelés les Roumi s’étaient installés aux portes de Constantinople. Chacun des deux, le pape et l’empereur, voulaient qu’une et une seule personne puisse gérer ces évêchés, qu’ils soient absorbés dans leurs charges. 2016 - Le royaume d’Italie, connu aussi en langue italienne comme Regno Italico, est un État pré-unitaire italien créé par Napoléon Ier qui comprend l'Italie centre-orientale et une bonne partie du Nord avec pour capitale Milan. Les débuts du royaume, soucieux de se réclamer de l'ancienne Rome, voient l'Italie engagée dans une série de guerres coloniales en Libye, Somalie, Éthiopie et Érythrée. Adelchis relâche Louis pour qu'il puisse les combattre. Quand il en fut maître par labataille de Vérone (489) et le meurtred'Odoacre (493), Théodoric fut aux prisesavec les mêmes difficultés : il ne put ni obtenir de Constantinopleles titres pour fonder un gouvernement régulier et jugé définitifpar ses sujets romains, ni s'entendre avec l'Eglise, seule puissance restéedebout. Plus tard, le 25 décembre 800, Charlemagne est couronné empereur d'Occident par le pape, s'instituant ainsi héritier de l'Empire romain d'Occident, et s'affirmant l'égal occidental de l'Empire romain d'Orient (que nous appelons « byzantin » depuis 1557). Néanmoins, le niveau d'activité des villes reste faible. Une mosaïque de peuples sont présents sur la péninsule italienne à la préhistoire. Avec le soutien du pape, ils réduisirent de manière importante les domaines germaniques en Italie. 5. De l’autre, se présente une grande chance : l’ordre de Cluny qui se nourrit seulement des dons des feudataires mais qui propose des hommes de grande autorité morale, de grande culture et dotés de bonnes capacité politiques et administratives.Plus tard, les Chartreux et les Cisterciens vont porter toute leur attention à la vie solitaire et à la contemplation, et ces ordres se répandent comme une tache d’huile. Après la pénitence publique de Louis à Attigny en 822, où il se confesse de ce crime, les conseillers ecclésiastiques de l'empereur obtiennent l'envoi de Lothaire comme roi en Italie et son sacre par le pape (823). Les évêques sont souvent des intermédiaires entre les villes et le pouvoir, à la personnalité brillante, comme Ennodius de Pavie. Ils doivent combler l'absence de pouvoir étatique en satisfaisant les besoins essentiels (par exemple, la nourriture pour les nécessiteux) ou en défendant Rome des incursions lombardes. L'appartenance de Bari, Tarente et autres villes du Sud italien au catépanat ne met pas en cause le droit lombard dans les relations privées, ni la structure économique lombarde fondée sur la domination économique et politique d'une aristocratie d'origine germanique (mais romanisée) sur les plèbes citadines et rurales. L'Italie du Sud : Lombards, Byzantins, Sarrasins et Normands, Création de deux pôles indépendants (774 – 849), L'Italie entre l'Empire romain germanique et l'empire d'Orient (, Renouveau de l'Église, querelle des Investitures, première croisade (1000-1100), Renouveau économique et émergence des villes (, Les communes, le Royaume de Sicile (1100-1250), Restauration avortée de l'Italie byzantine, L’apogée du Moyen Âge, la crise de 1300, les Seigneuries (1250-1492), Bernard Germain Étienne de La Ville de Lacépède, Katherine Ludwig Jansen, Joanna H. Drell, Frances Andrews, Liste des ducs puis princes lombards de Bénévent, territoires appartenant à l'Empire byzantin, séparation des Églises d'Orient et d'Occident, Histoire des communes lombardes depuis leur origine jusqu'à la fin du, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Italie_médiévale&oldid=175664483, Article avec une section vide ou incomplète, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Les étoffes florentines particulièrement épaisses, de couleur rouge, sont fabriquées par l’Arte della Lana (Guilde de la laine) et exportées par Pise dans toute l’Europe occidentale. Le 25 février 493, Théodoric vainc Odoacre et devient roi des Ostrogoths. Les bonnes relations de Guaifer de Salerne avec les Sarrazins exaspèrent le pape ainsi que ses voisins. Quand il en fut maître par labataille de Vérone (489) et le meurtred'Odoacre (493), Théodoric fut aux prisesavec les mêmes difficultés : il ne put ni obtenir de Constantinopleles titres pour fonder un gouvernement régulier et jugé définitifpar ses sujets romains, ni s'entendre avec l'Eglise, seule puissance restéedebout. Elle autorisale roi des Ostrogoths, Théodoric,à s'établir en Italie. Mais celui-ci se montre incapable à faire respecter son autorité à Gaète et Amalfi. Wala l'accompagne comme conseiller[6]. En 1176, les communes, alliées de la Ligue lombarde, battent les troupes de l’empire germanique à Legnano. L'Église, et notamment le Pape, joue un rôle politique important depuis le règne de Constantin qui a essayé de l'inclure dans l'administration de l'Empire. Les années de domination de l'Empire romain d'Orient furent difficiles et une terrible épidémie dépeupla le territoire entre 559 et 562. Le fossé entre l'Occident (représenté par Charlemagne et par les papes) et l'Orient (représenté par l'Italie byzantine) se creuse davantage. Les Normands conquirent l'île entre 1060 et 1091. L'Italie du sud étant constituée de territoires appartenant à l'Empire byzantin et par les deux duchés lombards, le duché de Spolète et le duché de Bénévent qui n'accepteront la suzeraineté formelle de Charlemagne qu'en 812, lors de l'entente franco-byzantine. Au niveau social, le XIè est une période dite « précommunale », pendant laquelle les républiques sont organisées en ordres : milites et cives (loi de Conrad de 1037) ; mais il existe, et … Seuls, les Byzantins étendent leur territoire durant cette campagne. Le pouvoir politique, dans le Sud de l'Italie, est entre les mains de l'aristocratie terrienne d'origine lombarde. Guerres, famines et épidémies influent fortement sur la démographie de l'Italie. Comment se passa l'entrevue de Péronne ? - Bas moyen-âge. En 774, à la demande du pape, les Francs envahissent le royaume lombard, prennent la capitale Pavie et finalement assujettissent les Lombards. Juste avant la bataille, les mercenaires engagés par Manuel demandent une augmentation de leurs gages. Ils furent même souvent soutenus par un peuple exaspéré par le système fiscal byzantin. À la fin du IXe siècle, les Byzantins et les Francs s'unissent pour mener une offensive contre les Arabes dans le Sud de l'Italie. À titre de comparaison, on en compte alors 224 en France [réf. Ses trois fils, à leur tour, se partagent le royaume au Traité de Prüm en 855 : l'Italie du Nord devient le Royaume d'Italie et le souverain en est Louis II le Jeune. Qui était Jeanne Hachette ? Le mouvement communal commence vers 1030 à Crémone. : Naples, Gaète, Amalfi font allégeance d'une certaine manière à l'Empire mais sont indépendantes de facto. L'autorité de l'Empire Carolingien ne s'étendra jamais beaucoup au sud de la péninsule italienne. En revanche, l'Italie du Sud, qui avait longtemps été byzantine, se rebelle contre la Couronne de Sicile et même des barons normands locaux mécontents du comte Robert de Bassonville rejoignent l'expédition de Manuel qui obtient rapidement des succès soit par le combat, soit par l'appât du gain, soit en intégrant les forces locales. Jusqu'à l'époque de l’incastellamento, qui entraîne la concentration autour de centres fortifiés, la campagne est divisée de massae ou fundi, domaines éparpillés portant généralement le nom de leur propriétaire et de villages (casglia, villae, loci ou vici). 507 : Bataille de Vouillé, défaite des Wisigoths face à Clovis, le sud-ouest de la Gaule devient franc, à l'exception de la Septimanie. Les régions du centre et du nord, qui restent sous contrôle byzantin (le Latium actuel et la Romagne) reliées par un étroit corridor vers l'Ombrie, auxquelles s'ajoute la Ligurie, deviennent l'Exarchat de Ravenne. En 1122, les deux parties, le pape Calixte II et Henri V, arrivent à un compromis, le concordat de Worms, chacun renonçant à une partie de son pouvoir (on décrète une réalité de fait). Toutefois les domaines agricoles de l'époque romaine ne disparaissent pas mais produisent le surplus agricole vendu aux villes. Le Moyen Age italien Les Lombards Les Carolingiens et l'Italie Essor des communes La prospérité italienne La présence espagnole en Italie Autriche et France en Italie Le Risorgimento Les révolutions de 1848 Garibaldi et Cavour Le royaume d'Italie : 1861 L'Italie et la 1ère guerre mondiale Ravenne, siège du gouvernement, devient le centre d’une intense activité édilitaire (Palatium, Saint-Apollinaire-le-Neuf, mosaïques…). L'esclavage est remplacé par le servage. souhaitée]. C’est aux alentours de 1150 que débute la rivalité entre les Welfs et les Hohenstaufen, connus en Italie comme les Guelfes et les Gibelins. Le palais royal et la cathédrale deviennent les lieux du pouvoir. La culture latine brille de ses derniers feux avec Boèce, le ministre de Théodoric. Moyen Âge. 810. Celle-ci étant refusée, ils désertent. Venise, Gênes et Pise dominent le commerce avec Byzance et le Levant. Au XIe siècle, l'Italie est déjà partagée en une myriade de petits états souvent en lutte entre eux ou victimes des vues expansionnistes des puissances étrangères. Voir plus » Henri II du Saint-Empire. Il est en mesure de reconstituer l’empire à son profit. En 1174, l’armée impériale qui avait passé une alliance avec la flotte vénitienne, assiège en vain Ancône qui, en plus d’être une commune libre, est alliée à l’Empire romain d’Orient. Royaume d'Italie (la) Regnum Italiae 888–1024. En 751, les Lombards s'emparent de Ravenne et de l'exarchat de Ravenne : l'Italie byzantine se réduit dès lors aux villes côtières et aux territoires d'Italie du Sud. Après la mort de Charlemagne (814), l'empire se désintègre rapidement et l'équilibre créé grâce au charisme de l'empereur ne résiste pas à la faiblesse de ses successeurs. Chute du féodalisme au nord, Royaume de Naples et de Sicile au sud avec les normands, angevins et aragonais, ... Quelques pages d'Histoire de l'Italie et la péninsule italienne Dès lors, la péninsule perd définitivement son unité politique, pour de nombreux siècles, jusqu'à l'unification de 1861, bien que, entre temps, il y eut plusieurs tentatives d'établir un royaume indépendant. Les missi dominici, représentant l’Empereur, président les tribunaux locaux. Il réussit en 1072 à arriver à Palerme qui est choisie comme capitale. Couronné roi à l’âge de 4 ans en 781, il règne sous la tutelle d'Adalard de Corbie. En 1183, la paix de Constance reconnaît, de façon substantielle, les prétentions des communes. En réponse, Léon IV entreprend en 847 la construction de la Civitas Leonina au Vatican. Au cours de ce même siècle, les Normands mettent fin au pouvoir musulman en Sicile. ; 535 à 540 : reconquête byzantine de l'Italie par Bélisaire; 568 à 774 : royaume et duchés lombards; 774 : Charlemagne devient roi des Lombards; 800 : Sacre de Charlemagne. La ville de Bari qui avait été la capitale de l'Italie byzantine pendant des siècles avant l'arrivée des Normands, accueille Manuel Ier Comnène en libérateur et les habitants détruisent la citadelle comme un symbole haï de l'oppression normande. Milan est détruite en 1162. À cette époque les musulmans arabes multiplient les razzias sur les côtes de l'Europe, en 846, ils remontent le Tibre, envahissent Rome et pillent la basilique Saint-Pierre en s'emparant de l'or et de l'argent qui s'y trouvent. - Préhistoire en Italie Cette reprise du commerce est attesté par un document du début du Xe siècle, l’Honorantiae civitatis Papiae, qui nous informe que les marchands et financiers de Pavie entretiennent des rapports avec leurs homologues transalpins mais aussi avec des Anglais. La période qui suit la guerre civile de Bénévent est pleine de confusion, causée par les mouvements d'indépendance dans les différentes villes et provinces et par les assauts des Sarrasins sur les côtes méridionales (Razzias). L'âge des communes Les origines des communes. Plus tard, dans le sud, ces sont les Normands qui les chassèrent. Voir plus » Comte palatin. Le fils aîné survivant de Louis, Lothaire Ier devient empereur et souverain des Francs. Les habitants de Gaète reçoivent leurs premiers hypati impériaux au moment de la guerre civile du Bénévent. On observe là, la séparation … Le royaume d’Italie est éclaté en républiques, et n’est que très peu contrôlé par l’empereur. La naissance de nouveaux fronts en Orient et dans les Balkans occupent les troupes et les ressources byzantines[1] ce qui permet à un autre peuple germanique, les Lombards emmené par Alboïn, d'envahir l'Italie, en 569[2]. Le plan de la ville est hérité du plan romain, le forum perd son rôle politique mais reste l’emplacement du marché. Pavie se révolte contre Henri II, dernier représentant de la branche saxonne. Ses successeurs n'auront pas la même importance. Mais bientôt l'expédition piétine : Michel Paléologue est un brillant général mais un piètre diplomate et son arrogance lui vaut des inimitiés qui ralentissent la campagne : il est rappelé à Constantinople. D'autre part, d'important… Le royaume connaît un développement soutenu sous Frédéric II. De taille modeste, les villes italiennes de la fin du Xe siècle, le plus souvent d’origine romaine, sont entourées de murailles. A partir de l’arrivée du Christianisme, l’empire se disloqua. Les rois Normands savent en profiter et la bataille de Brindisi retourne la situation grâce à une attaque majeure, par terre et par mer. Elle autorisale roi des Ostrogoths, Théodoric,à s'établir en Italie. Elle se termine seulement en 999 lorsque l'empereur Othon III choisit comme pape Sylvestre II. souhaitée]. La domination des Normands dans l'Italie méridionale prend fin entre 1194 (mort de Tancrède de Lecce) et 1198 quand Henri VI, compte tenu de son mariage avec Constance de Hauteville, unit la couronne impériale à celle du roi de Sicile. En 1059, le Normand Robert Guiscard établit un pacte avec le pape Nicolas II dans lequel il se déclare formellement son vassal, obtenant en échange le titre de duc d’Apoulie, de Calabre et de Sicile (il faut ajouter aussi le Basilicate, une partie de la Campanie). C’est à cette époque que s’élèvent, d’une voix forte, les protestations contre la corruption et les turpitudes du pape. Le prix de la terre augmente (il double autour de Milan entre la fin du Xe siècle et le début du XIe siècle), comme celui des produits agricoles. Aux xi e et xii e siècles, le mouvement communal transforme la carte politique de l'Italie en faisant des villes des organismes politiques autonomes. Roger Ier de Sicile, frère de Robert, à la tête d’une importante troupe de cavaliers, débarque en 1061 à Messine et envahit l’île. Le catépanat d'Italie est créé pour pouvoir administrer ce territoire agrandi. Quel était le caractère de Louis XI ? Vers le royaume d'Italie 4. En réponse, Adelchis fait prisonnier l'empereur alors qu'il se trouvait dans le château de Bénévent. Lui succède Conrad II contre lequel se révoltent les vavasseurs de Lombardie, ayant à leur tête l’évêque Ariberto d'Intimiano. Jusqu’au XIe siècle, les villes sont principalement des centres administratifs qui vivent du produit des impôts perçus dans les campagnes environnantes.