Elle est dédiée à ses fils adoptifs Lucius et Caius. Octavien, qui participe à l'offensive, en réchappe de justesse, à bord du seul navire qui a survécu au désastre[131]. Lucius Antonius est envoyé en Hispanie où on perd sa trace et Fulvie est exilée à Sicyone[121]. Les officiers de ces légions quant à eux lui offrent leur protection s'il décide de rester sur place. Il y passe quelques jours puis, sur la route vers Brundisium, il reçoit les lettres envoyées par sa famille et certains partisans de César qui lui apprennent le contenu du testament de César[4]. La position d'Octavien paraît la plus fragile étant donné que la province d'Afrique est toujours disputée entre Républicains et Césariens et que Sextus Pompée, ennemi d'Octavien depuis la promulgation de la lex Pedia, contrôle les mers autour des îles[89]. Finalement, c'est Marcellus qui est écarté, produisant chez lui et son épouse Julie un certain ressentiment[225]. Ce changement de nom lui permet de marquer la différence entre la période de terreur et de guerre civile qu'il a vécue sous le nom d'Octave ou Octavien et la nouvelle ère de paix qu'il instaure pour l'Empire, sous le nom d'Auguste[182]. Il est aussi sujet à la frilosité et à des fièvres intestinales. Le 16 janvier 27 av. J.-C. - 9 ap. J.-C., une révolte éclate en Arménie, donnant l'occasion à Auguste de remporter ses premiers succès en politique étrangère. En retour, Octavien s’engage à envoyer 20 000 légionnaires pour la campagne de Marc Antoine en Parthie[138]. Toute sa vie, il contrôlera avec obsession sa communication pour diffuser le plus largement possible son message politique sur tous les supports à sa disposition. Au début de l'année 45 av. En effet, bien que Marc Antoine soit parvenu à défaire les troupes de Cassius, Octavien est repoussé par Brutus. Octavien dissimule ainsi sa prise de pouvoir en une restauration du régime républicain[189]. En 32 av. C'est à ce moment que le jeune Octave capte l'attention de son grand-oncle qui demeure sans descendance directe. De plus, Octavien n'a toujours pas repris le contrôle des îles tenues par Sextus Pompée qui menace d'établir un blocus sur l'Italie[116]. Hirtius intervient alors à la tête de la Legio IV et met en fuite l'armée de Marc Antoine, épuisée par le premier affrontement. Peu après, le 1er septembre 22 av. Bien qu'en théorie il rétablisse les prérogatives du Sénat, des magistrats et des assemblées législatives, il conserve alors dans les faits un pouvoir autocratique et continue de gouverner comme seul chef de l'État. Peu après le mariage, Agrippa est envoyé en Orient pour une mission de cinq ans avec l'imperium d'un proconsul et la tribunicia potestas, à l'égal d'Auguste dont l'autorité n'est néanmoins pas remise en cause. Le fait de ne pas pouvoir engager de bataille sur un terrain accessible prive Auguste d'une victoire rapide sur les peuples montagnards[216]. Pour ce faire, il proclame qu'il est prêt à mettre un terme à la guerre civile avant qu'elle n'éclate et qu’il est prêt à renoncer à sa fonction de triumvir, à la condition que Marc Antoine en fasse de même. Mais c'est bien à partir de son règne que le Palatin devient la colline de l'empereur, ouvrant la voie aux constructions de plus en plus grandioses de ses successeurs, notamment Tibère, Caligula, Domitien et les Sévères. À l'automne -45, César envoie Octave, accompagné d'Agrippa, Mécène et Rufus à Apollonia d'Illyrie, une grande et influente ville grecque selon Cicéron, non loin des légions rassemblées en Macédoine qui se préparent peut-être à une grande expédition contre les Parthes et les Daces[25]. Hermann Heimpel, « Königlicher Weihnachtsdienst im späteren Mittelalter ». J.-C., à la fin de l'hiver, alors que Marc Antoine et Cléopâtre se trouvent temporairement en Grèce, Octavien remporte une première victoire quand la flotte d'Agrippa parvient à faire traverser la mer Adriatique à ses troupes qui pénètrent en Épire[171]. Octave reçoit une éducation typique d'un jeune aristocrate romain, apprenant à la fois le latin et le grec et formé pour devenir un orateur. La famille dont il est membre, la gens Octavia, une famille respectable mais modeste[3] puisqu'elle n'a jamais atteint les honneurs d'une magistrature importante[4], est originaire de Velitrae, ancienne ville volsque en bordure du Latium vetus[5],[6]. Ainsi, l'héritier ne peut être choisi qu'en fonction de ses mérites[263]. Les Cantabres se retranchent dans leurs places fortes en altitude et entrainent l'armée romaine dans une guerre de siège[216]. Début -44, César choisit Lépide comme maître de cavalerie et certains auteurs avancent qu'il projette de confier cette charge à Octave l'année suivante alors que ce dernier n'aurait eu que 19 ans, mais la réalité de cette décision reste contestée[24],[23]. C'est cet évènement naturel qu'évoque Pline l'Ancien, pour expliquer l'origine d'un culte d'abord populaire qui est devenu officiel[62] et rendu dans le temple construit en l'honneur du divin César entre 42 et 29 av. Même si Auguste est de rang patricien, ce qui théoriquement l'empêche d'être élu tribun de la plèbe, il bénéficie déjà de leur statut sacrosaint depuis 36 av. Le mariage est célébré dès la fin de la durée traditionnelle du deuil[274]. III- Le charisme d'Auguste . L'essentiel des guerres deviennent alors défensives, ponctuellement de conquête. Néanmoins, les institutions républicaines ne sont pas prêtes à accepter la prise de contrôle d'Octavien comme despote[185]. Lire la suite, C'est la « transformation en dieu ». La ville est ensuite livrée au pillage et incendiée, servant d'exemple pour prévenir toute velléité de rébellion des autres villes italiennes[121]. Cette capacité n'est pas mise en avant afin de ne pas passer pour un tyran[205]. Nombreux sont, en effet, les sénateurs qui, profitant des troubles de la guerre civile, n'ont pas rempli les conditions requises pour entrer au Sénat, comme l'élection préalable à la questure qui marque le début du cursus honorum[195]. Mais devancé par Octavien qui a déjà fait parvenir de l'argent et mis en place sa propagande parmi les soldats, Marc Antoine ne parvient pas à s'imposer et est obligé de recourir à l'antique tradition de la décimation pour rétablir son autorité[59]. Il faut plusieurs années à Auguste pour développer un modèle de gouvernement dans lequel l'État républicain est gouverné par lui seul. Lire la suite, Les chevaliers romains constituent un sujet d'étude qui a été entièrement renouvelé dans les années 1970, notamment par deux personnalités, Hans-Georg Pflaum et Claude Nicolet. De même, Claude Briand-Ponsard et Frédéric Hurtel soulignent que « Auguste sut fonder un régime original qui lui survécut et qui perdura dans sa forme institutionnelle pendant plusieurs siècles[299] ». C'est Marc Antoine qui prend l'initiative de lancer l'attaque contre les troupes de Brutus et Cassius, Octavien ayant du mal à se rétablir[102]. C'est lors de cette crise que César s'affirme comme principal représentant des populares, trois ans avant qu'il ne participe au premier triumvirat avec Pompée et Crassus[12],[13]. Selon l’usag… J.-C., Octave se voit confier la préparation de jeux publics dans la tradition grecque, organisés pour commémorer les triomphes que célèbre César à son retour d'Afrique et la dédicace du temple de Vénus Genitrix construit par César[22]. À Rome, Octavien trouve les partis en présence, les partisans du consul Marc Antoine, collègue de César pour cette année, d'un côté, et les assassins du dictateur de l'autre, dans une trêve précaire. De plus, la conquête et l'occupation de l'Illyrie par Octavien lui permettraient de positionner ses troupes non loin de la frontière entre l'Occident et l'Orient et des premières grandes cités sous contrôle de Marc Antoine[145]. Si Octavien et Marc Antoine acceptent de se rencontrer sur le Capitole[63], ils demeurent cependant hostiles[60]. Dans la titulature d'Auguste apparaît le terme imperator, qui lui permet d'inscrire son action de façon permanente dans la tradition républicaine célébrant la victoire[196]. Octave se trouvait au milieu parce qu'il était consul. ». Celui-ci ne lui en tient pas rigueur et lui permet de faire carrière ; Cinn […] Mais les pouvoirs qui avaient été attribués aux trois hommes perduraient tant qu’ils ne seraient pas déposés ou remplacés par d’autres et aucune source ne nous dit qu’ils le furent avant 28-27. Cette loi confirme également la décision d'attribuer des colonies aux vétérans des triumvirs en Italie[92]. De plus, les soldats qui ont combattu sous les ordres de Brutus et Cassius et qui pourraient rejoindre le camp d'un opposant politique s'ils ne sont pas apaisés, réclament également des terres[108]. Contrairement au premier triumvirat conclu entre Pompée, César et Crassus, cette nouvelle entente possède un caractère officiel[90], reconnue par une loi promulguée par les tribuns de la plèbe[88],[91], la lex Titia votée le 27 novembre -43[92]. Afin d'assurer un bon essor à sa carrière politique, il épouse en secondes noces Atia Balba Caesonia, fille de Marcus Atius Balbus et nièce de Jules César, membre d'une famille romaine influente[8]. Au XIXe siècle, Theodor Mommsen interprète le principat d'Auguste non comme une monarchie, mais comme une diarchie, le pouvoir étant partagé d'après lui entre l'empereur et le Sénat. En bleu colorie les éléments qui indiquent le pouvoir religieux d'Auguste. Voyant les forces d'Octavien croître dangereusement, il se rend compte qu'il n'est plus en sécurité à Rome. Lépide éliminé politiquement, Octavien prend le contrôle de ses troupes et de celles de Sextus Pompée, portant ses forces à quarante légions[144]. Tibère remplit sa mission avec succès et couronne lui-même le nouveau roi d'Arménie[250]. Né au milieu des crises de la République romaine, Auguste met fin aux guerres civiles et instaure un nouveau régime politique, le Principat, qui devait durer cinq siècles.Ayant beaucoup de pouvoirs dans tous les domaines, il affirme pourtant n'être qu'un simple citoyen romain. Pour que le peuple soit heureux, il ordonne des distributions de pain et organise des jeux à Rome. Il maintient la paix dans l’Empire et l’agrandit grâce à des conquêtes militaires. Ce vœu se trouve en partie exaucé étant donné que le mythe et la mémoire attachée à sa personne perdurent depuis deux mille ans. 3  Impopulaire auprès des habitants expropriés ou menacés de l'être, Octavien doit également gérer le mécontentement grandissant des vétérans qui ne sont pas satisfaits de leur traitement. En 20 av. Cet épisode entache la réputation d'Octavien qui est beaucoup critiqué pour son attitude jugée cruelle, notamment par le poète Properce[122]. Le 1er janvier -43, Caius Vibius Pansa et Aulus Hirtius entament leurs mandats de consuls. Auguste se vante, par une formule célèbre, d'avoir « trouvé une Rome de briques, et laissé une Rome de marbre. Au début de l'année 23 av. À partir de cette période, l'objectif d'Octavien est de ramener la stabilité dans Rome et restaurer les droits traditionnels des citoyens romains, en diminuant la pression politique qui pèse sur les tribunaux et en organisant des élections libres, tout au moins en apparence[188]. En donnant de l'importance à ce culte, Octavien cherche à opposer les divinités du monde romain occidental, menées par Apollon, aux divinités orientales associées à son ennemi Marc Antoine, notamment Isis et Osiris (Cléopâtre ne s'habille plus qu'en déesse Isis depuis la cérémonie de la « donation d'Alexandrie »[a 18]). Lépide y était allé seul avant eux, avait fouillé l'île avec soin, et avait brandi son manteau militaire comme signal de leur arrivée. Peu après, Octave fait sa première apparition en public, en 51 av. Octave porte alors le même nom que son père, Caius Octavius. J.-C., Tibère est rappelé à Rome en juin 4 apr. J.-C. avec un éclat qui rappelle les plus grands triomphes romains, comme celui de Pompée en 61 av. À l'automne 32 av. Il s'agit d'un titre qui lui confère une autorité davantage religieuse que politique[182]. Les derniers mots d'Auguste nous sont connus grâce à Suétone, mais ne sont pas repris par d'autres auteurs antiques comme Tacite ou Dion Cassius, peut-être parce qu'ils laissent une grande place à Livie que les deux auteurs accusent plus ou moins directement d'empoisonnement[m 2]. Ces gestes financiers sont portés à la connaissance du peuple afin de profiter à son image, par le biais des frappes de monnaie par exemple, comme en 16 av. Ce dernier refuse[166]. J.-C. Auguste, s'empare peu à peu, légalement, de pouvoirs qui lui sont conférés à vie par le Sénat, comme le commandement suprême des armées (réparties de manière permanente sur des provinces données), la puissance tribunitienne (qui lui permet ainsi d'avoir un pouvoir législatif important) ou la fonction de censeur (grâce à laquelle il réforme la liste des sénateurs pour s'assurer de la docilité de l'assemblée aristocratique). Lorsqu’Octavien devient consul le 1er janvier 33 av. Les mesures d'exclusion concernent pas loin de 200 sénateurs, ce qui permet à Octavien de diminuer les effectifs et de se rapprocher des six cents sénateurs réglementaires[195]. Dans le même temps, Rome connaît d'importantes inondations qui détruisent une partie de l'approvisionnement en blé. J.-C. au 19 août 14 apr. Auguste donne sa fille en mariage à Tibère et non à Drusus car il ne souhaite pas briser le mariage de ce dernier avec Antonia Minor, alors que Vipsania, épouse de Tibère, n'est que la fille du premier mariage d'Agrippa[274]. Il est surnommé le Roi des Mages (魔導王, Madō Ō). Tandis qu'Agrippa affronte une partie de la flotte de Pompée au large de Mylae le 2 août -36, Octavien supervise le débarquement des légions par le détroit de Messine. L'entente prévoit le partage des provinces entre les triumvirs : Marc Antoine reçoit la Gaule et la Cisalpine, Lépide conserve la Narbonnaise et l'Hispanie tandis qu'Octavien reçoit l'Afrique, la Sicile et la Sardaigne. Suétone rapporte que l'empereur était plutôt petit, tout en rappelant que son archiviste, Julius Marathus, évaluait sa taille à cinq pieds neuf pouces, soit 1,70 m, ce qui ne peut pas être considéré comme une petite taille dans un peuple méditerranéen de l'époque. Bien qu'il n'y ait pas de raison évidente expliquant ce départ, il pourrait s'agir d'une combinaison de plusieurs facteurs, parmi lesquels l'échec de son mariage avec Julia et un sentiment d'exclusion face aux faveurs d'Auguste consenties à Caius et Lucius Caesar. Les embarcations capturées vont servir à assurer l'approvisionnement de l'armée qui progresse le long des rivières vers l'est, dans le pays des Iapodes.