Deze … Rodolphe (II) semble avoir eu pour seconde épouse, Alix, fille du comte Humbert de Genève[37], selon une donation faite à l'abbaye de Sixt par Turumbert de Lucinge et où Alix de Genève apparaît comme témoin et épouse de Rodolphe de Grésier[ReG 11],[56]. Le chevalier Aymon/Aimon (I) succède à son père Rodolphe (I), à la tête de la seigneurie. Pour la connaissance du lignage, avant cette filiation, l'origine fait l'objet de débats entre les différents spécialistes. Discover the family tree of Guillaume Vullielme de LUCINGE for free, and learn about their family history and their ancestry. Les sires de Faucigny semblent contrôler la rive gauche de l'Arve, obtenant au XIIIe siècle, le châtelet du Crédoz et Bellecombe, à proximité de Reignier[42]. À propos de ces derniers, Amédée de Foras, dans la notice consacrée à cette famille, précise cependant « Les Fresney se disant anciens nobles et de genere Fucigniaci obtinrent, le 22 avril 1328, du dauphin Humbert, des patentes reconnaissant cette descendance et les exemptant des tailles et subsides. Les armes de la famille de Greysier se blasonnent ainsi : Palé d'or et de gueules de six pièces, à la fasce d'argent. 1155) Emma, fille du seigneur de Domène, Raymond (1178), probablement auteur de la souche des, It(t)a ou Ida (1075 - † v. 1091), mariée en secondes noces au comte. Les historiens Nicolas Carrier et Matthieu de La Corbière précisent à propose de cette puissance « Outre ses fondements patrimoniaux, d'une ampleur toute relative cependant, la fortune des Faucigny paraît résulter de trois causes majeurs intervenues au cours du XIIe siècle et dans la première décennie du siècle suivant », notamment leur politique religieuse (voir ci-après) et les tensions à la suite de la mort du comte Amédée Ier de Genève (1128-1178)[47]. La branche aînée disparait au XIIIe siècle. Tout savoir sur le patronyme GREYSIER Fréquence du patronyme GREYSIER: Ce patronyme est présent 644 fois sur Geneanet ! Au cours de la génération suivante, Arducius († 1185) est évêque de Genève (1135-1185) et son frère, Ponce (1144-1178), fonde et devient abbé de Sixt[13],[4],[47]. 2. a. La branche de Lucinge avait la charge de sénéchal, puis de bailli de Faucigny (1138 jusqu'au règne de Béatrix de Faucigny) lors de la domination faucignerande[76],[77],[78]. Jean-Louis Grillet (1756-1812), dans la notice sur la « Maison souveraine des barons de Faucigny » qu'il propose dans son Dictionnaire historique, littéraire et statistique des départements du Mont-Blanc et du Léman (1807), se garde d'avancer une origine. La notice généalogique anonyme (1826) indique qu'il serait allé avec son fils Aymon/Aimon en croisade en 1147[33] (il y aurait confusion avec Rodolphe, fils Aymon (I), voir ci-après). La maison de Faucigny semble avoir donné naissance à plusieurs branches comme les Lucinge, les Vozerier, les Châtillon, ainsi que d'autres rameaux moins majeurs[14]. On trouve son nom sous la forme Rodulfus de castro fulciniaco, vers 1121, dans une donation à laquelle il apporte son accord[ReG 6]. Dans le cadre de cette succession, le nouveau comte de Savoie observe l'éloignement du Faucigny de son contrôle. Cela lui permet d'obtenir de la part de l'empereur le titre de « Prince », en 1154[48]. Les seigneurs de Faucigny ont pour vassaux « les Dardel d'Arthaz, mais aussi, feudataires de Genève, les Faucigny-Lucinge, les Thoire, les Bellegarde, les Cissé [Chissé] de Polinges, les Magny de Reigner, les Nangy, les La Fléchère de Saint-Jeoire »[44]. Les différentes branches des Lucinges portent des brisures[60]. Depuis l'annexion de 1860 de la Savoie à la France, cette dernière est inscrite au catalogue des familles subsistantes de la noblesse française (A à K)[1]. Mentionné avec sa femme, Aalgirt/Aalgert, ils auraient reçu des terres de la part de l'abbé Burchard I, demi-frère du roi Rodolphe III de Bourgogne, en échange de plusieurs terres en Chablais[17],[13]. Cependant le généalogiste bugiste se garde d'avancer une origine à cette famille[5]. La plupart des historiens semblent ignorer le nom de son épouse[4], mais il pourrait s'agir de Constance de Beauvoir, notamment pour la notice généalogique anonyme (1826), qui cite « un ancien mémorial aux archives royales de Turin, provenant de celles du chapitre de Grenoble »[33], ainsi qu'une notice du Dictionnaire historique de la Suisse (2004)[34]. Une branche cadette puissante : les Faucigny-Lucinge, Personnalités de la famille Faucigny-Lucinge, …fratribus meis domno Wuillelmo et domno Amedeo […] specialiter avi nostri bonae Aimarardi et patris nostri Ludiovici, atque Widonis, Giserberti, Ottonis, Vilentii, avunculorum nostrorum, […] Huis rei testes Vuillelmus et Amadeus, eiusdem episcopi fratres, …patris mei Ludovici et avi mei Ermenradi et Guillelmi fratris mei et filiorum eius Rodulfi, Ludoici, Raimundi et episcorum Geraldi Lausannensi et Amadei Morianensis nepotum meorum et matris eorum Utilie et matrie mee Teberge…, « Il était de haute noblesse selon le siècle et, à cause de cela, d'une vie beaucoup plus dissolue qu'il n'aurait convenu à un évêque. L'année de mort de Rodolphe (I) reste inconnue, mais elle doit être considérée comme « antérieur à 1138 » selon Ménabréa[27]. State from whom you have copied the data and ideally also his/her original source. Weet u andere schrijfwijze voor de familienaam greysier of een gelijkende variant? »[59]. Apparue vers le XII e siècle — Probable branche cadette de la maison de Faucigny [90], [Foras 88], [Foras 89]. Les papiers personnels et papiers de terres de la famille Faucigny-Lucinge sont conservés aux Archives nationales sous la cote 88AP Voir la notice dans la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales. Which given names are most frequently seen in connection with the Greysier family name? Guillaume de Faucigny dit de Greysier (Wullielmum de Greysier), fils de Rodolphe Ier de Faucigny, dit l'Allemand[74]. Les seigneurs de Faucigny possèdent également le château de Flumet, dès la moitié du XIIe siècle, leur permettant le contrôle du Val d'Arly et son accès, depuis la combe de Savoie[43]. L'orthographe des noms de famille a parfois évolué au cours des siècles. Ready to discover your family story? Request permission to copy data or at least inform the author, chances are that the author gives permission, often the contact also leads to more exchange of data. Son territoire n'est pas réellement connu[30]. This information is part of by on Genealogy Online. 1178), probablement marié à (av. Dom Hilaire Leyat avance ainsi « Emmérard de Foucigni commandait donc dans ce païs, soit que ses aïeuls en fussent déjà les seigneurs, sous les roys de Bourgogne, d'Allemagne et d'Arles (...), soit que lui-même en ait été établi le gouverneur par Rodolphe III (993-1032), au commencement de son règne »[17],[5]. La notice généalogique anonyme (1826) indique que son épouse serait Élisabeth de Beauvoir, et qu'ils eurent 4 enfants : Guillaume IV, sire de Lucinge ; Adalbert, patriarche de Jérusalem ; Irénée, chevalier de la Milice du Temple ; et Jean, prieur conventuel de Notre-Dame du Reposoir[33][réf. Alors que l'historien suisse, Édouard Mallet (1805-1856), dans l'article « Sur l'évêque Guy de Faucigny et les chartes qui le concernent », avance une émancipation au cours de la succession de Bourgogne (1032-1034)[5], indiquant que « Ermérard est la souche connue de la maison de Faucigny, l'une de ces dynasties de seigneurs locaux qui, après que le second royaume de Bourgogne, [...], eut passé sous la suzeraineté contestée et lointaine des Empereurs germaniques, devinrent de fait indépendants, et exercèrent les droits utiles, attributs essentiels de la souveraineté. Le chevalier Guillaume de Greysier est mentionné dans un acte de donation à l'abbaye d'Abondance en 1180[74]. Les armes de la famille de Faucigny se blasonnent ainsi : Palé d'or et de gueules de six pièces[2],[3]. Il semble que Rodolphe (III), avant l'année 1229, porte le nom de Lucinge en lieu et place de Faucigny[54]. Dans un contexte de conflit avec les comtes de Genève, dont les Faucigny se reconnaissent vassaux, le seigneur Aymon II s'éloigne de la promesse, voire se rapproche des comtes de Savoie. Certains membres de la famille ont été châtelains pour les comtes de Savoie de[79] : Le généalogiste bugiste, Samuel Guichenon, publie, dans son ouvrage Histoire généalogique de la royale maison de Savoie en 1660, une table généalogique des familles illustres dont la famille de Faucigny, mentionnant la généalogie suivante[80], ainsi que les travaux du comte de Foras, et en partie confirmée de nos jours. Genealogical publications are copyright protected. Les deux actes de 1083 et 1119 (voir ci-dessus) permettent de dresser une filiation établie par les différents auteurs. Avec l'édification du château d'Hermance, Aymon II réalise l'un des objectifs stratégiques de la famille en s'implantant sur les rives du Léman[42],[45],[46]. Le chevalier Guillaume de Greysier est mentionné dans un acte de donation à l'abbaye d'Abondance en 1180 [72]. François De Greysier was born about 1310. Copyright protected work may not simply be copied or republished. Also view the other spellings of Greysier, search for your ancestors and publish your family tree, A genealogical internet service provided by. à confirmer]. Raoul/Rodolfe/Rodolphe (I) succède à son père, « longtemps avant la mort de Guillaume laquelle est postérieure à 1124, [...] probablement à cause des infirmités de son père », nous dit Ménabréa[27], alors qu'une une notice généalogique anonyme nous dit que « l'on voit que Guillaume I ne vivoit plus en l'année 1119 »[33][réf. Rodolphe dit l'Allemand et de Grésier est à l'origine de la branche cadette dite de Lucinge, puis Faucigny-Lucinge[36],[39],[37]. Acte sans date (avant 1103 selon Ménabréa), Acte sans date (vers 1121 selon Ménabréa), Donations faites à l'abbaye de Sixt par Turumbert de Lucinge, puis confirmées par ses héritiers, acte entre 1206 et 1213 (. Sans héritier mâle, Aymon II est approché par le parti savoyard pour le mariage de sa seconde fille, Agnès, dont il fait son héritière universelle[49],[50]. Ontdek de verspreiding hiervan en vind zo uw voorouders. La première, épouse sous l'influence de son grand-père Aymon II en 1241 Guigues VII du Viennois, dauphin de Viennois, comte d'Albon, de Grenoble, d'Oisans, de Briançon, d'Embrun et de Gap[52], quant à la seconde elle a épousé Étienne II, sire de Thoire et Villars. Famille très probablement vassale des comtes de Genève, les seigneurs de Faucigny contrôlent une partie de la vallée de l'Arve et le Beaufortain, jusqu'à ce que la branche principale s'éteigne en s'alliant au XIIIe siècle à la Maison de Savoie, puis aux Guigonides, dauphins de Viennois. Cet acte, considéré comme la charte de fondation du prieuré, est publié pour la première fois par l'historien suisse Frédéric Charles Jean Gingins de la Sarraz (1862)[9] et reprise par le Régeste genevois (1866)[ReG 1]. She was previously married to Nick … (eds.) Elle débuterait avec Aimerard/Eimerard et ses fils, Louis, Guy, Giselbert, Otton et Guillaume/Willelme[ReG 1],[14],[4]. Le Régeste genevois (1866) mentionne également une donation de Guigues de Domène, estimée vers 1155, où il est indiqué que « Ce don est confirmé [...] par sa fille, épouse de Rodolphe de Faucigny »[ReG 10]. A vast range of data is available to search ranging from census records, births, deaths and marriages, military records and immigration records to name but a few. Of or relating to an achromatic color of any lightness between the extremes of black and white. Dans l'acte de confirmation de 1119, il est dit seigneur et en possession du château de Faucigny[ReG 2],[13]. Frances Grey, Actress: Messiah 2: Vengeance Is Mine. Ontdek de verspreiding hiervan en vind zo uw voorouders. Il avance par contre « audacieusement »[5] « qu'il fit hommage à l'empereur Conrard qui avoit [sic] succédé aux droits des rois de Bourgogne »[18]. François De Greysier is geboren rond 1310. Frances Grey was born in 1970 in Edinburgh, Scotland. Voici l'extrait par lequel les premières informations concernant la famille de Faucigny nous sont parvenues : « …fratribus meis domno Wuillelmo et domno Amedeo […] specialiter avi nostri bonae Aimarardi et patris nostri Ludiovici, atque Widonis, Giserberti, Ottonis, Vilentii, avunculorum nostrorum, […] Huis rei testes Vuillelmus et Amadeus, eiusdem episcopi fratres Enter your e-mail address and you will receive the monthly, free Genealogy Online newsletter (in English) with new pedigrees and news and tips on the largest genealogy website in the Netherlands and Belgium. Find your family's origin in the United States, average life expectancy, most common occupation, and more. Lee Seong-hwa (hangeul: 이성화; né le 8 décembre 1986), connu par son nom de scène Gray (hangeul: 그레이, stylisé GRAY) est un chanteur et producteur sud-coréen signé sous AOMG, un label dirigé par Jay Park et Simon D.Il fait partie du crew VV:D aux côtés des … Having gray hair; hoary. Il opte toutefois, comme pour Dom Hilaire Leyat au XVIIe siècle, pour une appartenance, tout en étant vassale, à la maison de Genève[14],[25]. Guillaume de Lucinge meurt avant la fin de cette transaction[ReG 12]. De familienaam GRAY is aanwezig op Geneanet. Le prieuré de Contamine deviendra plus tard le lieu de sépulture du lignage de Faucigny. Rodolphe II (Ou 1er)- "Junior" - de LUCINGE - de GREYSIER - de GRéSY de FAUCIGNY †1234/ Marié avec Kéberge - Thetberge … In 1939, Railway Clerk and Unpaid Domestic Duties were the top reported jobs for men and women in the UK named Grayer. Au cours de la même période Dom Hilaire Leyat[Note 1], dans son Tableau généalogique de la maison de Faucigny (1679)[17], avance deux hypothèses[5]. La famille de Faucigny-Lucinge prend les noms de Coligny et Chastillon à la suite du mariage, en 1752, de Louis Christophe de Faucigny Lucinge et de Eléonore Charlotte de Sandersleben (1720-1781). Ce dernier épouse Agnès, de la famille de Montmayeur[74]. Peu de temps auparavant, vers 1138, les moines Chartreux sont invités à s'installer dans la vallée du Brevon, à proximité d'un prieuré bénédictin, sur des terres « qualifiées de désertes » de Vallon[ReG 7], sur la rive relevant du Faucigny. Dans la seconde moitié du XIIe siècle, la famille s'est imposée dans la région possédant un « important domaine sur les rives de l'Arve, doté de ramifications sur les berges du lac Léman et du Rhône »[30]. L'historien Jean-Yves Mariotte (1981) rappelle, tout comme précédemment Ménabréa (1854)[27], que « le titre de « baron » dont les parent certains historiens modernes n'est attesté par aucun document du haut moyen âge », ils sont simplement mentionnés comme « dominus »[14] ou « domini »[27]. En 1234, Agnès épouse Pierre, le fils du comte de Savoie. Aymon (I) et son fils Rodolphe participent à la deuxième croisade (vers 1147), aux côtés du comte Amédée III de Savoie[27],[14]. Le conflit entre la maison de Savoie et le dauphin s'amplifie. Le généalogiste Amédée de Foras, s'il indique en introduction que l'origine de cette famille « se perd dans la nuit des temps », reprend lui la thèse de l'émergence de cette famille lors de « l'affaiblissement des rois burgondes [et qu'ils] étaient les seigneurs les plus importants dans la province de ce nom » (le Faucigny)[6]. Cette dernière empêche donc régulièrement les Lucinge à fortifier leur maison forte[39],[57]. Avec l'intégration du Faucigny aux États de Savoie, les membres de la branche de Lucinge ont servi les comtes puis ducs de Savoie. Le premier correspond à la donation du prieuré de Contamine-sur-Arve, par l'évêque de Genève, Guy de Faucigny, à l'abbaye de Cluny, celle-ci est datée de l'année 1083[5],[8]. », « issus des « vicomtes de Savoie », eux-mêmes descendants supposés de l'empereur. Rodolphe (II) a trois fils : Rodolphe (III), mort avant 1289, chevalier qui poursuit la lignée ; Augeron, mort sans descendance, et Vullielme/Guillaume, dit de Greysier ou de Chuyt[37],[54]. 3. a. Veuve, Thetberge/Thietburge épouse en secondes noces le comte de Genève Gérold[14],[4]. Grayse, a collection of exquisite leather jackets, embellished dresses, and evening tops by Kelly and Marie Gray. Un certain Saviu ou Sayvin (Sayvinus), fils d'Augeron de Faucigny, est aussi mentionné sur ce document[ReG 4],[27]. », « les Dardel d'Arthaz, mais aussi, feudataires de Genève, les, « Outre ses fondements patrimoniaux, d'une ampleur toute relative cependant, la fortune des Faucigny paraît résulter de trois causes majeurs intervenues au cours du, « d'heureux « placement » qui leur offrirent entre 1083 et 1185, quatre grands sièges épiscopaux et abbatiaux alpins », « déterminant dans les choix politiques du lignage », « qui forma ou a pu former les branches de Greysier », « nièce ou petite-fille de Turembert de Lucinge, sénéchal de Faucigny, dont Rodolphe hérita », « les seigneuries d'Arenthon et de Lucinge et différents biens en Faucigny, [exerçant] héréditairement les fonctions de sénéchal qui lui permettaient d'exercer la justice et de percevoir d'importants revenus », « Eléonore, veuve de Guillaume de Lucinge, ancien sénéchal de Faucigny et seigneur d'Arenthon, ainsi que ses enfants, savoir : Humbert, Aimon, François, Raymond, Guillaume, Agnès, Béatrix, Amphélise, Marguerite et Isabeau », « renoncer à la sénéchaussée et à l'exercice de la haute justice », « les Allamand de Saint-Jeoire, les Alleman du Bugey, de Valbonnais du Dauphiné, d'Aubonne et de Coppet au pays de Vaud », « ont été reconnus par les sires de Faucigny comme issus de leur estoc », « Les Fresney se disant anciens nobles et. Pierre de Viry, continuateur de l'Armorial et nobiliaire de l'ancien duché de Savoie du comte de Foras, apporte une lecture critique de l'ouvrage (1914), reprenant, entre autres, la citation précédente et démontrant que les faits ne sont pas établis[24]. Les plus anciens membres de cette famille sont cités dans deux actes de la fin du XIe siècle et du début du siècle suivant, 1083 et 1119. parti au 1 palé d'or et de gueules, qui est de Faucigny ; au 2 d'argent, à trois bandes de gueules ou au 2 bandé de gueules et d'argent, qui est de Lucinge[61]. La dernière modification de cette page a été faite le 1 décembre 2020 à 18:52. Amédée de Foras observe que « le fouillis inextricable de l'enchevêtrement féodal, les alliances entre Genevois et Faucigny, entre Faucigny et Savoie, la cession ou la conquête de territoires partiels [...] mais on ne serait douté que les Sires de Faucigny ne fussent princes indépendants, quoique astreints à l'hommage pour quelques seigneuries aux comtes de Genève, tout comme ceux-ci l'étaient vis-à-vis de l'évêque, du comte de Savoie et même du seigneur de Faucigny. La famille, à l'instar des familles princières de la région, noue des liens avec l'Église tant par ses attentions, ses fondations ou le placement des cadets au sein de l'institution[7],[47]. De nombreux auteurs — Hilaire de Saint-Jean-Baptiste (1679), Grillet (1807), Lullin et Le Fort (1866), Victor Flour de Saint-Genis (1868) mais aussi plus récemment Alfred Dufour (2014)[26] — qualifient les seigneurs de Faucigny de « baron ». o Balthazar,seigneur de Beauretour †1652/ &Charlotte,dame de Bussieres AZARD o Antoine,seigneur de Beauretour & Jeanne de ROCHANT o Jacques 1649-1712 & 1683 Jeanne Louise,comtesse von LEININGEN †1716 (1876-1903) Recueil des chartes de l'abbaye de Cluny ( Paris), Tome V, 3940, p. 293. L'origine des seigneurs de Faucigny est « mal connue »[4], voire « obscure »[5]. De familienaam GREYSE is aanwezig op Geneanet. Le document mentionne également sa mère, Tetberge, son frère Willelme/Guillaume et son épouse, Utilie, ainsi que leurs enfants, Rodolphe, Louis, Reymond, Gérard/Gérold, futur évêque de Lausanne, et Amédée, futur évêque de Maurienne[ReG 2],[13]. Le couple aurait six enfants, dont Raoul/Rodolphe (II), qui lui succède et probablement mort avant 1178 où Henri, son frère cadet, est mentionné comme seigneur[38]. Bent u hier via een pagina in Wikipedia terechtgekomen? Ontdek de verspreiding hiervan en vind zo uw voorouders. Lors des deux actes de 1083 et 1119, trois membres occupent des sièges épiscopaux voisins : Guy à Genève (v.1083-1119) et ses neveux Gérard/Gérold/Giraud à Lausanne (1103-1124) et Amédée en Maurienne (v.1116-1124)[13],[47]. Discover the meaning of the Grayer name on Ancestry®. Ontdek de verspreiding hiervan en vind zo uw voorouders. She is an actress, known for Messiah 2: Vengeance Is Mine (2002), Messiah (2001) and Messiah: The Promise (2004). À propos d'Emmerard il indique « on ignore son origine, on sait seulement qu'il fut père de Louis »[18],[5]. Le seigneur Guillaume/Willelme et son épouse, Ottilie/Utilie — selon une notice généalogique anonyme du début du XIXe siècle, il pourrait s'agir d'Ottilie de Genevois[33], mais sans être confirmée par les références modernes —, ont pour enfants Raoul/Rodolfe/Rodolphe (I), Louis, Reymond, Gérold/Gérard, futur évêque de Lausanne, et Amédée, futur évêque de Maurienne[ReG 2],[13],[4]. De familienaam du GREY is aanwezig op Geneanet. Do not use this data until you have checked it, preferably at the source (the archives). Discover the meaning of the Greyer name on Ancestry®. Old or venerable. Né en 1115; Décédé avant 1209 Parents. De familienaam GRAYSE is aanwezig op Geneanet. Marié à Marguerite, ils ont deux fils, Guillaume et Aymon[54]. La maison de Faucigny est représentée par une famille de haute noblesse, attestée dès le XIe siècle, dont le nom est issu d'un château, implantée en vallée de l'Arve. Les Faucigny sont apparentés à la dynastie de Genève depuis la moitié du XIe siècle[7]. Louis est l'époux de Thetberge/Thietburge[14],[4], vers 1060-1061. Les historiens Nicolas Carrier et Matthieu de La Corbière parlent « d'heureux « placement » qui leur offrirent entre 1083 et 1185, quatre grands sièges épiscopaux et abbatiaux alpins »[47]. L'abbé traite surtout dans son De Miraculis de l'attitude du prélat en raison de sa noble origine et des conséquences sur ses mœurs : « Il était de haute noblesse selon le siècle et, à cause de cela, d'une vie beaucoup plus dissolue qu'il n'aurait convenu à un évêque. »[41] Paul Guichonnet précise dans une étude que les seigneurs de Faucigny se trouvent principalement implanter « dans la vallée du Giffre et la moyenne et haute-Arve » et s'étendent peu à peu dans la partie basse à proximité de la cité de Genève[42]. Ancestry is a major source of information if you are filling out your Grayer family tree. Le seigneur de Faucigny fait certaines donations à la Chartreuse qui s'y installe[ReG 8],[27]. Il devient le premier seigneur de Lucinge à la suite de son mariage avec l'héritière de la famille de Lucinge, Kéberge/Tetberge (Foras)[54] ou Roberge ou Tatberge (Chaix d'Est-Ange)[37], « nièce ou petite-fille de Turembert de Lucinge, sénéchal de Faucigny, dont Rodolphe hérita »[54],[ReG 11],[55]. Ferdinand de Faucigny-Lucinges (1868-1928), membre de la famille, explique, de façon très affirmative, que les seigneurs de Faucigny auraient la même origine que les Féterne et seraient « issus des « vicomtes de Savoie », eux-mêmes descendants supposés de l'empereur Louis III l'Aveugle »[22]. En 1256, le Faucigny est qualifié de baronnie, puis en 1265, il est organisé en bailliage[30]. Actes publiés dans le Régeste genevois (1866) : Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Arducius joue notamment un rôle dans son opposition au comte de Genève Amédée Ier (1128-1178)[47]. Celui-ci comporte dix châtellenies : Bonne, Crédoz, Châtillon, Faucigny, Flumet, Hermance, Monthoux, Pont-sur-Arve (Boringe), Sallanches et Toisinges (puis Bonneville). Il est l'auteur de la branche de Lucinge (Faucigny-Lucinge)[14],[38], ainsi que de la branche des Graisier/Greysier[27],[36] (voir ci après). Il est le père de Aymon II avec qui la branche aînée s'éteint dans les mâles (voir ci-après). Find your family's origin in the United States, average life expectancy, most common occupation, and more. L'abbé Marie Rannaud (1841-19..), membre de l'Académie salésienne et de l'Académie chablaisienne, dans sa Vita consacrée à Ponce de Faucigny, développe l'hypothèse qu'Aimerard serait le fils d'un dignitaire ecclésiastique du diocèse d'Arles, Sigefroy (968-1002), portant les titres de « gonfalonier de la sainte Église Romaine et préfet du Prétoire Apostolique aux Royaumes d'Arles et de Bourgogne »[21]. Ménabréa, dans un article consacré à la chartreuse de Vallon, avance l'hypothèse que cet Augeron pourrait être un frère de Guillaume/Willelme de Faucigny[27]. La puissance prise par ce rameau inquiète la branche aînée[39]. Find your family's origin in Canada, average life expectancy, most common occupation, and more. La mention d'une baronnie de Faucigny n'apparait, dans les documents, qu'à partir de l'année 1256[30]. Avec Deezer, musique en streaming, découvrez plus de 56 millions de titres, créez vos propres playlists, téléchargez-les et partagez vos titres préférés avec vos amis. Dit is een doorverwijspagina, bedoeld om de verschillen in betekenis of gebruik van Greys inzichtelijk te maken.. Op deze pagina staat een uitleg van de verschillende betekenissen van Greys en verwijzingen daarnaartoe. 4. Sur la rive gauche, la famille s'appuie sur le château de Bonne, permettant le contrôle de la vallée de la Menoge (ou vallée de Boëge), Vétraz et le château de Monthoux et enfin la maison forte de Lucinge[42]. Dans la partie basse de la vallée, la situation est celle décrite par Guichonnet[42],[44]. A Greysther is not an official breed, but finds its origin by crossing hunting dogs (German Shorthaired Pointer) and the Greyhound.